Dream Theater présenté par Dreamland -  Index du Forum
Dream Theater présenté par Dreamland -
Dreamland et les fans de Dream Theater
 
Dream Theater présenté par Dreamland -  Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: JC Rufin ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dream Theater présenté par Dreamland - Index du Forum ->
L'ESPACE DETENTE
-> Bouquins -> Romans
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Phoenix
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 24 566
Localisation: En écoute de DT

MessagePosté le: 10/03/2007 11:18:13    Sujet du message: JC Rufin Répondre en citant

Médecin, romancier, globe-trotter, politologue et agent secret à ses heures ? Qui est véritablement cet homme à la carrure d’un héros de roman ?
Docteur en médecine, diplômé de l’Institut d’études politiques, il possède une connaissance de l'intérieur de l'humanitaire : président d’Action Contre la Faim, ancien administrateur de la Croix Rouge Française et ancien vice-président de Médecins Sans Frontières, son discours sur ce secteur économique est assez critique.
l a passé plus de vingt ans de sa vie pour les ONG au Nicaragua, en Afghanistan, aux Philippines, au Rwanda et dans les Balkans. Cette expérience du terrain l'a conduit à examiner le rôle des ONG dans les situations de conflit, notamment dans l'essai Le Piège humanitaire (1986), et dans son troisième roman, Les Causes perdues (1999).

À partir de 1993, il se lance dans la politique en entrant au cabinet Léotard, alors ministre de la Défense, comme conseiller spécialisé dans la réflexion stratégique sur les relations nord-sud. Directeur de recherches à l’Institut des relations internationales et stratégiques, il conduit la mission humanitaire française en Bosnie.

En 1995, il finit par quitter le ministère de la Défense et devient attaché culturel au Brésil. Il engrange des histoires qu'il romancera dans quelques livres, Rouge Brésil et La Salamandre.

En septembre 2005, il est nommé membre du conseil d'administration du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel).

Peu après sa création très décriée en juillet 2004, le Conseil d'Analyse de la Société - dont Rufin était membre - avait connu des avatars : les députés avaient supprimé à l'unanimité ses crédits. Fin septembre 2005, son premier rapport se prononçait contre "la discrimination positive" stricto sensu et appelait notamment à "généraliser" les expériences menées par les grandes écoles pour encourager les meilleurs élèves de ZEP à entrer en classes préparatoires. Dans de telles conditions, Jean-Christophe Rufin démissionne en novembre 2005.

En juin 2006, il quitte la présidence d'ACF pour se consacrer davantage à l'écriture. Aujourd'hui, toujours médecin humanitaire actif, restant président d'honneur de cette ONG, il continue son engagement et laisse, mots après mots, essais après romans, une empreinte littéraire intéressante.

Bibliographie
• Le Piège. Éd. J.C. Lattès, 1986.
• L’Aventure humanitaire. Éd. Gallimard, 1994.
• La Dictature libérale. Éd. J.C. Lattès, 1994.
• L’Abyssin. Éd. originale Gallimard, 1997/ Gallimard Folio,1999.
• Sauver Hispahan. Éd. originale Gallimard, 1998/ Gallimard Folio,2000.
• Les Causes perdues. Éd. originale Gallimard, 1999/ Gallimard Folio,2001. (prix Interallié 1999)
• L’Empire et les nouveaux barbares. Éd. J.C. Lattès, 2001.
• Rouge Brésil. Éd. originale Gallimard, 2001 (prix Goncourt 2001).
• La Lutte des seigneurs. Éd. J.C. Lattès, 2003.
• Globalia. Éd. Gallimard, 2004.
• Géopolitique de la faim: Faim et responsabilité. Éd. P.U.F., 2004.
• La Salamandre. Éd. Gallimard, 2005.
• Le Parfum d'Adam. Éd. Flammarion, 2007.


J'ai lu tous ses bouquins, je suis passionné par l'éciture de cet homme ... je suis actuellement dans Le parfum d'Adam, c'est assez haletant. Toutefois je ne sias pas si ce livre atteindra la perfection litteraire de mon top 3
1/ Globalia
2/ Rouge Bresil
3/ L'abyssin


Bonne lecture
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 10/03/2007 11:18:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Phoenix
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 24 566
Localisation: En écoute de DT

MessagePosté le: 16/11/2009 12:45:05    Sujet du message: JC Rufin Répondre en citant

pas de nouveau roman récemment ... seulement une autobiographie romancée:
Un léopard sur le garrot, éd.Gallimard, janvier 2008


j'ai vraiment hate que cet auteur mette sa vie politique entre parenthèses, afin de nous ressortir un excellent nouveau roman!
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Phoenix
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 24 566
Localisation: En écoute de DT

MessagePosté le: 15/07/2010 21:58:51    Sujet du message: JC Rufin Répondre en citant

j'ai achezté le dernier Rufin hier !!! je vais me le faire ces jours-ci! je pense malheureusement qu'il n'atteindra jamais ma puissance de "rouge brésil" ou de "globalia"!!!
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Phoenix
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 24 566
Localisation: En écoute de DT

MessagePosté le: 05/01/2013 09:56:36    Sujet du message: JC Rufin Répondre en citant

"Rouge Brésil" de Jean-Christophe Rufin, lauréat du Prix Goncourt 2001, qui raconte un épisode méconnu de la conquête française au Brésil au 16ème siècle, a été adapté pour la télévision en deux épisodes de 90 minutes et sera diffusé sur France 2 les 22 et 23 janvier.

Co-produit par la France, le Brésil et le Canada, ce téléfilm de trois heures, présenté mi-décembre à l'ambassade du Brésil à Paris, est relativement fidèle, dans le choix du traitement, au roman de l'académicien, médecin, diplomate, et globe-trotteur humanitaire.

Il raconte la première conquête du Brésil par les Français, sous la conduite d'un chevalier de l'ordre de Malte, Yves de Villegagnon (l'acteur suédois Stellan Skarsgard) qui part fonder la France antarctique sous les tropiques en 1555.

En comme dans le roman, qui tire son titre du nom d'un bois précieux brésilien et mêle faits réels et fiction, l'histoire est portée par quelques protagonistes dont deux adolescents, frère et soeur, Just (Théo Frilet) et Colombe (Juliette Lamboley), à la recherche de leur père disparu et liés par un amour incestueux.

Just et Colombe sont embarqués dans l'expédition pour servir d'interprètes auprès des Indiens. Leur découverte du nouveau monde, sauvage et à la nature exubérante, est une plongée dans le choc des civilisations, "cet instant de la découverte qui contient en germe toutes les passions et tous les malentendus à naître", indique Jean-Christophe Rufin dans sa postface.

Pour créer la colonie, l'amiral Villegagnon s'implante avec tout son équipage dans une île de la baie de Rio de Janeiro, appelée Guanabara où il érige le fort Coligny, afin de résister à la conquête des terres par les Portugais.

Des difficultés de tous ordres et notamment la corruption vont compromettre son entreprise, l'obligeant à accepter l'aide d'une expédition calviniste dont l'arrivée transformera l'île en champ de bataille théologique et sanglant, comme un prélude des guerres de religion qui ravageront la France.

Après avoir lu le scénario de Daniel Tonachella, Jean-Christophe Rufin explique à l'AFP s'être "abstrait" du tournage et de la réalisation de Sylvain Archambault "par souci de respect pour la créativité". Et s'il "ne reconnaît pas totalement son roman" dans cette adaptation, il dit avoir été "séduit par le choix des acteurs, notamment celui des enfants", ses "préférés" dans le téléfilm, et par les "couleurs magnifiques de l'ensemble, comme celles qu'il avait dans la tête, au moment de l'écriture", ayant vécu lui-même au Brésil.

"Ce sont deux dramaturgies différentes. La transposition a une valeur constructive. Il restera toujours une part du roman qui ne pourra pas être transposée, et en cela, l'adaptation n'appauvrit pas le texte", ajoute-t-il, en espérant que le téléfilm poussera le grand public à lire ou relire le roman.

L'un des aspects les plus réussis du téléfilm, co-produit par Nicolas Traube (Guerre et Paix, Coco Chanel) est qu'il montre comment à cette époque, la vision européenne du "sauvage" change. "On passe du cannibale au bon sauvage de Montaigne", dit M. Rufin.

Une "expérience passionnante", commente Juliette Lamboley (Colombe) qui parle de "trois mois de tournage éprouvants", au Brésil et en France, et du "gros travail" qu'elle a fourni pour rendre crédible son personnage dans son évolution et son voyage initiatique, notamment par rapport à son frère.

"Elle change beaucoup entre le tout début du film et la fin mais elle a beaucoup de caractère, elle devient plus dure que Just, va vivre avec les Indiens. Elle est beaucoup plus moderne que son frère dans son approche de l'autre", ajoute l'actrice.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/10/2017 23:45:49    Sujet du message: JC Rufin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dream Theater présenté par Dreamland - Index du Forum ->
L'ESPACE DETENTE
-> Bouquins -> Romans
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com